ePopi

Maladies Infectieuses et Tropicales

Guide de traitement - Référence pour une bonne pratique médicale

vendredi2décembre/12/2022

Prostatite et infection urinaire masculine

Pathogène/Epidémiologie

Peu de données épidémiologiques spécifiques chez l'homme :

  • Prédominance d'Escherichia coli (75 - 80 %), mais diversité épidémiologique et antibiorésistance accrues par rapport aux autres infections urinaires communautaires, notamment pour les fluoroquinolones
 

Clinique

Diversités des tableaux cliniques, de formes paucisymptomatiques sans fièvre, à la pyélonéphrite, la prostatite, et à l'urosepsis.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Vous n'êtes pas connecté

Cliquez ici pour vous identifier

SESSION

Array
(
    [was_visiting] => index.php?page=fiche&id=116&cat_id=240
    [is_subscribed] => 
)

POST

Array
(
)

adresse IP: 35.175.107.185

nom résolu : ec2-35-175-107-185.compute-1.amazonaws.com

				NULL
				bool(false)