ePopi

Maladies Infectieuses et Tropicales

Guide de traitement - Référence pour une bonne pratique médicale

vendredi30septembre/09/2022

Babesia

Agent Pathogène

Hémoprotozoaire du genre Babesia (piroplasme), responsable d’une zoonose : la babésiose (piroplasmose)

  • Multiplication intra-érythrocytaire, asexuée, avec formations annulaires ou d’inclusions (trophozoïtes) piriformes géminées (grandes Babesia) ou en tétrade (‘Croix de Malte’, petites Babesia)
  • Plus d’une centaine d’espèces et de variants décrits
  • Parasite de nombreuses espèces de mammifères sauvages et des bovins domestiques

Transmission :

  • Principalement vectorielle par morsure d’arthropode acarien : tique dure du genre Ixodes ; extension récente en altitude et vers le nord de l’aire de pullulation du vecteur (déséquilibre sylvo-cynégétique, changement climatique) et de répartition du pathogène
  • Possibilité de transmission conjointe par la tique Ixodes ricinus de Borrelia burgdorferi (agent de la borréliose de Lyme
  • Transmission possible par transfusion sanguine ou transplantation d’organe
  • Nombre limité d’espèces pathogènes pour l’homme

Rares cas humains rapportés

  • Expression sporadique chez l’homme à partir de foyers endémiques zoonotiques
  • USA (Nord-Est) : babésiose des murins, B. microti, plus de 400 cas humains rapportés
  • Europe : babésiose des bovins, B. divergens et B. bovis, une cinquantaine de cas rapportés
  • Des enquêtes sérologiques montrent que les infections asymptomatiques ne sont pas rares dans les populations exposées

Principales pathologies

Cf babésioses

Anémie hémolytique (hémolyse intra-vasculaire)

Europe (babésiose des bovins)

  • Forme grave, syndrome fébrile hémolytique avec défaillance d’organe
  • Sujet vulnérable : splénectomie ou asplénie fonctionnelle

USA (babésiose des murins)

  • Maladie en règle bénigne
  • Formes asymptomatiques possibles (à l’origine de transmission par transfusion sanguine)
  • Syndrome d’allure grippale d’expression récurrente

 

Antiinfectieux

Les traitements actifs sont les suivants: quinine, clindamycine, atovaquone et azithromycine

Babesia divergens (Europe) :

  • Formes non graves: clindamycine 600 mg x 3/j pendant 7 à 10 jours
  • Formes graves:

Critères de gravité: parasitémie > 4%, phosphatase alcaline >125 U/L et leucocytes >5 G/L

La durée du traitement est à moduler selon la rapidité de la réponse clinique et parasitologique, et peut aller jusqu'à plusieurs semaines de traitement

 

Babesia microti (USA) : association

  • Formes non graves : atovaquone 750 mg, 2x/24h + azithromycine 500 mg à J1 puis 250 mg à partir de J2, 7-10 jours
  • Formes graves, voie orale impossible : quinine 8 mg/kg, 3x/24h + clindamycine 600 mg, 3-4x/24h IV, 7 à 10 jours

Critères de gravité: parasitémie > 4%, phosphatase alcaline >125 U/L et leucocytes >5 G/L

La durée du traitement est à moduler selon la rapidité de la réponse clinique et parasitologique, et peut aller jusqu'à plusieurs semaines de traitement

Prévention

Hémo-vigilance (questionnaire médical déclaratif avant don de sang)

Protection personnelle anti-vectorielle, en particulier du sujet splénectomisé ou immunodéprimé :

  • Tenue vestimentaire
  • Répulsifs
  • Examen des vêtements et du corps après randonnée
  • Extraction des tiques repérées dans les 24 heures

SESSION

Array
(
    [was_visiting] => index.php?page=fiche&id=531&cat_id=885
    [is_subscribed] => 
)

POST

Array
(
)

adresse IP: 3.235.65.220

nom résolu : ec2-3-235-65-220.compute-1.amazonaws.com

				NULL
				bool(false)