ePopi

Maladies Infectieuses et Tropicales

Guide de traitement - Référence pour une bonne pratique médicale

vendredi30septembre/09/2022

Albendazole

Spectre utile

Pharmacologie / Pharmacocinétique

  • Antihelminthique dérivé du benzimidazole
  • Action sur les nématodes, les cestodes, Giardia et certains protozoaires
  • Inhibition de la polymérisation des tubulines et de leur incorporation dans les microtubules : bloquage de l'absorption du glucose par les parasites provoquant leur mort

Pharmacocinétique

  • Faible biodisponibilité à jeun (< 5 %). Prendre le médicament avec un repas riche en graisses (+++)
  • Métabolisation en sulfoxyde d’albendazole (métabolite actif) et sulfone
  • Pic moyen de concentration plasmatique (Tmax) du métabolite actif : 2,5 heures
  • Demi-vie plasmatique du sulfoxyde d'albendazole : 8,5 heures
  • Elimination du sulfoxyde d'albendazole et ses métabolites majoritairement par voie biliaire
  • Biodisponibilité : grandes variations individuelles. Nécessité de dosage pour évaluer taux thérapeutique lorsque la durée du traitement le justifie

Indications

Hors AMM : Larva migrans cutanée ankylostomienne ou viscérale (toxocarose, gnathostomose), cysticercose , loaose, filariose lymphatique

Formes disponibles

  • Zentel®: comprimés à 400 mg et solution buvable à 0,4 g/10 ml
  • Eskazole® : comprimés à 400 mg

Posologie et voies d'administration

Voie orale

Zentel®

  • Oxyurose : une prise unique à répéter 7 jours plus tard
    • Enfant de 1 à 2 ans : 200 mg
    • Adulte et enfant de plus de 2 ans : 400 mg
       
  • Ascaridiose, ankylostomose, trichocéphalose : une prise unique de 400 mg (si l'examen parasitologique des selles réalisé 3 semaines après le traitement est positif, une seconde cure devra être entreprise)
    • Enfant de 1 à 2 ans : 200 mg
    • Adulte et enfant de plus de 2 ans : 400 mg
       
  • Anguillulose, taeniasis (associé à d'autres parasitoses sensibles à l'albendazole) : une prise quotidienne pendant 3 jours (si l'examen parasitologique des selles réalisé 3 semaines après le traitement est positif, une seconde cure devra être entreprise)
    • Adulte et enfant de plus de 2 ans : 400 mg
       
  • Giardiose : une prise quotidienne pendant 5 jours
    • Enfant de plus de 2 ans : 400 mg/j
       
  • Trichinellose : une prise matin et soir pendant 10 à 15 jours en fonction de la sévérité de la symptomatologie et de la précocité de la prise en chage thérapeutique
    • Enfant : 15 mg/kg/24h répartis en 2 prises par jour, sans dépasser 800 mg/j
    • Adulte : 400 mg 2 fois par jour

Eskazole®

Le traitement doit être administré au moment des repas. Les comprimés peuvent être croqués ou avalés avec un peu d'eau

  • Echinococcose hydatique à Echinococcus granulosus (hydatidose et kyste hydatique) : 
    • Patients de plus de 60 kg : 400 mg 2 fois par jour
    • Patients de moins de 60 kg : 15 mg/kg à répartir en 2 prises par jour, sans dépasser 800 mg/j
    • Durée de traitement :
    • Traitement préopératoire : 2 cures de 28 jours au maximum ; à moduler selon le contexte et le terrain du patient
    • Traitement postopératoire :
      • En cas de cure préopératoire écourtée (moins de 14 jours de traitement) par la nécessité d'une intervention chirurgicale réalisée en urgence, 2 cures minimum de traitement de 28 jours sont recommandées en postopératoire
      • Lorsque l'intervention chirurgicale a révélé des kystes vivants ou en cas de rupture de kyste ou de libération de liquide hydatique durant l'intervention, 2 cures minimum de traitement de 28 jours sont recommandées en postopératoire
    • Traitement chimiothérapique chez les patients ne pouvant bénéficier de la chirurgie (patients inopérables ou porteurs de kystes multiples)
      • Encadrement chimiothérapique du drainage percutané à visée diagnostique ou thérapeutique (technique de PAIR ou ponction-aspiration-injection-réaspiration) : instauration entre 6 heures et 4 jours avant la ponction et poursuivi 1 mois après la ponction
      • Traitement chimiothérapique chez les patients ne pouvant bénéficier de la chirurgie : durée non clairement établie : en moyenne de 3 à 6 mois, elle peut dans certains cas se poursuivre de 6 mois à 1 an
  • Echinococcose alvéolaire à Echinococcus multilocularis :
    • Patients de plus de 60 kg : 400 mg 2 fois par jour
    • Patients de moins de 60 kg : 15 mg/kg à répartir en 2 prises par jour, sans dépasser 800 mg/j
    • Durée de traitement : Elle est individuelle ; le traitement est de plusieurs mois, voire plusieurs années ; une demande d'avis auprès du CNR est recommandée

 

Albendazole hors AMM (voir les rubriques "infections" pour les pathologies autres que celles mentionnées ci-dessous) :

  • Larva migrans cutanée ankylostomienne : 400 mg/j pendant 3 jours
  • Cysticercose (une localisation oculaire doit impérativement être exclue préalablement au traitement antiparasitaire) : 15 mg/kg/j sans dépasser 1200 mg/j, pendant 14 jours ; les localisations sous-arachnoïdiennes justifient des traitements de plusieurs mois
  • Gnathostomose : 400 mg 2 fois par jour pendant 21 jours

 

 

 

Principales interactions médicamenteuses

  • Risque de sous-dosage dans les prescriptions concomittantes d'inducteur enzymatique: rifampicine, ritonavir, anti-épileptiques inducteurs enzymatiques

 

Principaux effets indésirables

  • Troubles gastro-intestinaux (douleurs abdominales, nausées, vomissement) 
  • Céphalées
  • Vertiges 
  • ASAT/ALAT toutes les 2 semaines pour les rares indications de traitement prolongé. L'élévation des enzymes hépatiques est le plus souvent isolée, modérée, transitoire, mais conduisant parfois à l'arrêt de l'albendazole ; celui-ci est à utiliser avec prudence en cas d'hépatopathie en raison du risque de toxcité par surdosage (suivi thérapeutique pharmacologique)
  • NFS (leuconeutropenie) toutes les 2 semaines pour les rares indications de traitement prolongé

Principales contre-indications

  • Hypersensibilité
  • Contre-indication relative: femme enceinte (voir grossesse et allaitement)
  • Contre-indication relative: allaitement (voir grossesse et allaitement)
  • Femme en âge de procréer n'utilisant pas de contraception efficace

Grossesse et allaitement

  • L'albendazole doit être évité pendant la grossesse, surtout au premier trimestre de grossesse. Avis spécialisé requis en l'absence d'alternative.
  • Allaitement compatible avec l'albendazole en prise unique ou en cure courte

Autre information

SESSION

Array
(
    [was_visiting] => index.php?page=fiche&id=707&cat_id=460
    [is_subscribed] => 
)

POST

Array
(
)

adresse IP: 3.235.65.220

nom résolu : ec2-3-235-65-220.compute-1.amazonaws.com

				NULL
				bool(false)