ePopi

Maladies Infectieuses et Tropicales

Guide de traitement - Référence pour une bonne pratique médicale

jeudi 13 décembre 2018
accueil > Vaccins > Vaccin coqueluche

Vaccin coqueluche

Type

  • Vaccin antibactérien sous-unitaire
  • constitué selon le vaccin de 3 ou 4 antigènes purifiés de Bordetella pertussis
  • Concentration d’antigènes coquelucheux à dose réduite pour les rappel à l'âge de 11-13 ans et les rappels de l’adulte
  • adjuvanté avec des sels d'aluminium
  • n'est diponible que sous forme combinée avec les vaccins diphtérie, tétanos, poliomyélite

cf Coqueluche

Noms

Concentration d’antigènes coquelucheux à doses normales

  • Tetravac - Acellulaire®
  • Infanrixtetra®
  • Pentavac®, Infanrixquinta®
  • Infanrixhexa®
  • Hexyon®
  • Vaxelis®

Concentration d’antigènes coquelucheux à doses réduites

  • Boostrixtetra®
  • Repevax®

Cf ci-dessous Présentations / Associations

Présentations / Schéma vaccinal / AMM

  • Vaccins disponibles uniquement en association
  • Avec les vaccins diphtérie (concentration en antigene reduite pour les rappel à l'âge de 11-13 et de l'adulte (d) , tétanos et polio (DTCaP, dTcaP)
  • Plus ou moins associé, pour les vaccins destinés à l’enfant : au vaccin Haemophilus influenzae de type b (vaccins pentavalents: DTCaP- H influenzae type b) et hépatite B (vaccins hexavalents: DTCaP- H influenzae type b-hépatite B)

 

Vaccins à destination de l’enfant (doses normales d’antigènes pour les valences diphtérique (D) et coqueluche acellulaire (Ca)

Valences vaccinales

Nom commercial, présentation

Préparation, Adjuvant

Indication, voie d’administration

DTCaP

Tetravac - Acellulaire®, susp inj en seringue préremplie
Infanrixtetra®, susp inj en seringue préremplie

HA

Vaccination à partir de l’âge de 2 mois (8 semaines) : schéma 2+1 vaccination IM à M2 (8 semaines), M4, M11, rappel à 6 ans
Infanrixtetra® : à n'utiliser que pour le rappel

DTCaP-H influenzae type b

Pentavac®, Infanrixquinta®, pdres/susp p susp inj en seringue préremplie

HA

Vaccination à partir de l’âge de 2 mois (8 semaines) : schéma 2+1 vaccination IM à M2 (8 semaines), M4, M11

DTCaP-H influenzae type b-Hépatite B

Infanrixhexa®, pdre/susp p susp inj en seringue préremplie
Hexyon®, susp inj en seringue préremplie

Vaxelis®, susp inj en seringue préremplie

HA

HA

HA

Vaccination à partir de l’âge de 2 mois (8 semaines) : schéma 2+1 vaccination IM à M2 (8 semaines), M4, M11

HA : Hydroxyde d'aluminium


Vaccins pour la vaccination de l’adulte et les rappels à partir de l’âge de 11 ans (concentration réduite d’antigènes pour les valences diphtérique (d) et coqueluche (ca))

Valences vaccinales

Nom commercial, présentation

Préparation, Adjuvant

Indication, voie d’administration

dTcaP

Boostrixtetra®, susp inj en seringue préremplie
Repevax®, susp inj en seringue préremplie

HA

PA

Rappels IM à l'âge de 11-13 ans et 25 ans

PA : Phosphate d'aluminium

Recommandation Population générale

  • Primo vaccination diphtérie tétanos polio Haemophilus influenzae type b Coqueluche Hépatite B obligatoire pour les enfants nés depuis le 1er janvier 2018 (deux injections réalisés à 2 mois d’intervalle à 2 (8 semaines) et 4 mois et rappel à 11 mois) avec les vaccins hexavalents (DTCaP-H influenzae type b-Hépatite B) .
  • Rappels à l'âge de 6 ans (DTCaP), 11-13 ans et 25 ans avec un vaccin à doses réduites d’anatoxine diphtérique et d’antigènes coquelucheux (dTcaPolio)
  • Rattrapage chez l’adulte de plus de 25 ans n’ayant pas reçu de vaccination contre la coqueluche au cours des cinq dernières années, un rattrapage avec un vaccin dTcaPolio pourra être proposé jusqu’à l’âge de 39 ans révolus.

Recommandation Populations particulières

Stratégie du « cocooning » : vaccination recommandée chez les adultes susceptibles de devenir parents dans les mois ou années à venir

Chez les adultes ayant un projet parental ;

Au cours de la grossesse pour :

  • les enfants de la fratrie et le conjoint,
  • les personnes susceptibles d’être en contact étroit et durable avec le futur nourrisson au cours de ses 6 premiers mois. Ceci peut concerner les grands-parents, les baby-sitters... ;
  • pour les femmes enceintes suivies a Mayotte à partir du deuxième trimestre de la grossesse (à partir de la 18ème semaine d’aménorrhée) et idéalement avant la 39ème semaine d’aménorrhée

En post-partum immédiat pour :

  • La mère, qu’il conviendrait idéalement de vacciner avant la sortie de la maternité, même si elle allaite,
  • Les personnes susceptibles d’être en contact étroit et durable avec le futur nourrisson au cours de ses 6 premiers mois si la mise à jour de la vaccination n’a pas été faite antérieurement ;

Selon les modalités suivantes :

  • Personnes non antérieurement vaccinées contre la coqueluche : une dose de vaccin dTcaPolio ;
  • Personnes antérieurement vaccinées : 
  1. les adolescents et les jeunes adultes de moins de 25 ans : une dose de vaccin dTcaPolio si la dernière injection date de plus de 5 ans
  2. les adultes de plus de 25 ans et à nouveau en situation d'être en contact étroit et répété avec des nourrisons de moins de 6 mois : une dose de vaccin dTcaPolio si la vaccination coquelucheuse antérieure remonte à 10 ans ou plus ;
  • Dans tous les cas, délai minimum de 1 mois à respecter par rapport au dernier vaccin dTPolio.

Il n'y a pas lieu de revacciner les personnes éligibles à la vaccination moins de 10 ans après une coqueluche documentée. En revanche, une injection de rappel est recommandée aux personnes éligibles ayant contracté la maladie plus de 10 ans auparavant

Recommandation en milieu professionnel

  • Personnels soignants dans leur ensemble y compris dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Les personnes travaillant en contact étroit et répété avec les nourrissons âgés de moins de 6 mois (maternité, service de néonatalogie et de pédiatrie) doivent être vaccinées en priorité
  • Etudiants des filières médicales et paramédicales
  • Professionnels chargés de la petite enfance
  • Assistants maternels, personnes effectuant régulièrement du baby-sitting

Selon les modalités suivantes :

  • Personnels concernés, non antérieurement vaccinés contre la coqueluche ou n’ayant pas reçu de vaccin coquelucheux depuis l’enfance : une dose de vaccin dTcaPolio en respectant un délai minimum d’un mois par rapport au dernier vaccin dTPolio. Le recalage sur le calendrier en cours se fera selon les recommandations
  • Pour ces personnels, rappels aux âges de 25, 45, 65 ans comportant systématiquement la valence coquelucheuse (vaccin dTcaPolio). Pour les personnels ayant déjà reçu une dose de vaccin coquelucheux à l’âge adulte, le recalage sur le calendrier en cours se fera selon les recommandations

Il n'y a pas lieu de revacciner les personnes éligibles à la vaccination moins de 10 ans après une coqueluche documentée. En revanche, une injection de rappel est recommandée aux personnes éligibles ayant contracté la maladie plus de 10 ans auparavant
 

Rattrapage des professionnels en contact avec des nourrissons :

  • Personnel médical et paramédical des maternités, des services de néonatologie, de tout service de pédiatrie prenant en charge des nourrissons de moins de 6 mois
  • Personnel de la petite enfance
  • Rappel à faire avec le vaccin dTcaP sans attendre le prochain rappel à âge fixe, en respectant un intervalle d’au moins 2 ans avec le dernier rappel dTP sauf en cas de survenue de cas groupés où ce délai peut être ramené à 1 mois

Recommandation vaccination du voyageur

Pas de recommandation spécifique

A l'occasion du voyage, mise à jour des vaccinations du calendrier vaccinal recommandé en France

Principales contre-indications

  • Réaction d’hypersensibilité lors d’une vaccination antérieure par des vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la polio et la coqueluche
  • Hypersensibilité connue à l’un des constituants des vaccins
  • Complications neurologiques survenues dans les suites d’une vaccination antérieure par un vaccin contenant la valence coqueluche
  • Encéphalopathie d’étiologie inconnue qui serait survenue dans les 7 jours suivant une vaccination antérieure par un vaccin contenant la valence coqueluche

Principaux effets secondaires

La tolérance des vaccins coquelucheux acellulaires est meilleure que n’était celle des vaccins à germes entiers

  • Effets secondaires très fréquents : fièvre > 38 °C, douleur, rougeur et gonflement au site d'injection, perte d'appétit, cris inhabituels, irritabilité, agitation, somnolence, céphalées (enfants âgés de 6 à 13 ans)
  • Effets secondaires fréquents : fièvre > 39,5 °C, malaise, réactions au site d'injection incluant une induration, asthénie
  • Effets secondaires rares : pleurs persistants, épisodes d’hypotonie-hyporéactivité, convulsions

Autre information

réduire la taille du texte réinitialiser taille du texte aggrandir la taille du texte